« La Slow Cosmétique est un mouvement militant pour une consommation alternative de la beauté, incarné par l’Association Slow Cosmétique et ses partenaires. C’est une démarche écologique et éthique fondée sur une volonté commune de promouvoir un mode de consommation naturel, sain et raisonnable de la cosmétique. En tant que mouvement, la Slow Cosmétique concerne avant tout les consommateurs soucieux de défendre un mode de consommation de la beauté plus écologique, plus raisonnable et plus naturel. [..] Le mouvement concerne aussi l’ensemble des acteurs de la sphère cosmétique, de l’élaboration de matières premières à la consommation d’un produit fini en passant par la transformation, la formulation, la distribution, la réglementation, la formation et la diffusion d’information.»

Les premiers mots de la Charte fondatrice résument bien les idées principales derrière le concept de la Slow Cosmétique. Bohotés, découvrez les dessous de ce mouvement qui prend de plus en plus d’ampleur et vous aussi, adoptez les bons réflexes pour la rentrée :

BLOG Slow cosmetique 1 

Comment est né ce mouvement ?

En 2012, Julien Kaibeck qui est alors cosméticien aromathérapeute et blogueur (Lessentieldejulien) publie son livre « Adoptez la Slow Cosmétique », dans lequel il évoque les idées principales du futur mouvement (sens, respect, écologie, transparence…). Suite à cette publication à succès (plus de 100 000 lecteurs !), des consommateurs et influenceurs engagés se rassemblent pour créer la Charte de la Slow Cosmétique, et s’en suit rapidement la création de l’association éponyme dont la mission est de diffuser les valeurs du mouvement.

Qu’est ce que la Mention Slow Cosmétique ?

La Mention Slow Cosmétique est créée en 2013 afin de récompenser les marques engagées et permettre aux consommateurs soucieux de modifier leur routine beauté de choisir les bons produits. Lorsqu’une marque demande à faire partie du mouvement, un jury de bénévoles experts analyse plusieurs critères définis par les 4 piliers de la Charte :

  • Une cosmétique « Ecologique »: le jury s’assure du respect de l’environnement dans la formulation des produits, analyse les listes d’ingrédients (naturalité, biologique, absence d’ingrédients controversés, éco-conception…).
  • Une cosmétique « saine » :c’est l’exclusion de toute exploitation animale provoquant la souffrance ou la mort, et s’assure du respect du vivant dans les processus de transformation.
  • Une cosmétique « Intelligente » :Le jury s’assure de la simplicité des formules et de leur réponse adéquate aux besoins de la peau. Il vérifie que la marque adhère au fameux « moins mais mieux ».
  • Une cosmétique « Raisonnable »: est vérifié l’absence de fausses promesses marketing et l’éthique de la démarche de la marque : adoption de prix justes, transparence, absence de g brainwashing* ou reenwashing** dans la communication.

Chaque année, 20 à 40 marques sont récompensées par la mention Slow Cosmétique. Boho Green Make-Upa été lauréat en 2014 en présentant l’innovante Gypsy Palette et son système d’ombres à paupières rechargeables.

Au total ce sont plus de 150 marques qui font aujourd’hui partie du mouvement.

Où peut-on trouver les produits Slow Cosmétiques ?

Depuis 2015, vous pouvez retrouver tous les produits récompensés par la mention Slow Cosmétique sur le site internet e-commerce : www.slow-cosmetique.com

Cette marketplace regroupe tous les acteurs du mouvement, marques et artisans qui gèrent eux-mêmes leur boutique. Pratique, cette boutique collaborative permet au consommateur de recevoir un seul colis !

 BLOG Slow cosmetique 2

 

Comment adopter une routine beauté slow ?

« La Slow Cosmétique se vit de plusieurs façons différentes », à chacun de trouver sa façon de consommer moins mais mieux ! Certaines personnes préfèreront utiliser des produits bruts, comme des huiles végétales, quand d’autres aimeront fabriquer elles-mêmes leurs produits ou encore utiliser des produits aux textures très sensorielles. 

Et vous les bohotés ? Prêtes à commencer dès aujourd’hui ? Ici trois défis pour commencer à adopter une routine beauté slow !

  • Défi 1: Remplacer ses gels douches par des savons solides artisanaux saponifiés à froid pour réduire sa consommation de plastique
  • Défi 2: Remplacer ses cotons jetables par des cotons lavables
  • Défi 3 : Réduire petit à petit le nombre de shampoings pour passer à deux puis un par semaine

N’hésitez pas à regarder ces tutoriels Slow cosmétique :

 

*brainwashing : lavage de cerveau en français, définit les pratiques frauduleuses des marques qui suggèrent des idées fausses à leurs consommateurs via leurs communications. Par exemple utiliser des couleurs vertes/bleues/marrons sur les packagings, qui correspondent aux codes couleurs des produits bio/naturels/éthiques ou équitables et suggèrent donc que le produit correspond à ces valeurs, sans pour autant que cela soit vrai.

**greenwashing : Le green washing, ou en français l’éco blanchiment, consiste pour une entreprise à orienter ses actions marketing et sa communication vers un positionnement écologique. C’est le fait souvent, de grandes multinationales qui de par leurs activités polluent excessivement la nature et l’environnement. Alors pour redorer leur image de marque, ces entreprises dépensent dans la communication pour « blanchir » leur image, c’est pourquoi on parle de green washing. (greenwashing.fr)